> Accueil
 

Nous connaître

 

20210423_Bandeau_chiffres_clé

 

chiffres 2020


Depuis 38 ans 

AGIRabcd* association de retraités bénévoles

accompagne les populations en difficulté. 
 


Association Générale des Intervenants Retraités pour les Actions de nos Bénévoles pour la Coopération et le Développement

 

 

 

« AGIRabcd a bien réagi à la crise »

 

 

Pour la première fois depuis janvier 2020, la rencontre annuelle des délégués territoriaux s’est tenue en présentiel à Tours les 19 et 20 octobre. Accueillies par la délégation de Touraine, 70 personnes se sont retrouvées sur le campus des Métiers et de l’Artisanat à Joué-les-Tours.

L’objectif de ces rencontres, sous forme de tables rondes et de stands d’échanges, étaient de redéfinir les priorités de nos engagements en faveur des plus défavorisés.

 

N30-1_SOMMAIRE Grande photo.DL

 

Quatre grands thèmes ont été présentés et échangés avec les 56 délégations territoriales

 

 

Les savoirs fondamentaux

 

Les savoirs de base qui englobe le FLE (français langue étrangère), l'accompagnement à la scolarité et à la parentalité, le maintien des savoirs de base (français et mathématiques, etc), et l’aide aux démarches administratives, par courrier ou en ligne 

 

Le Numérique qui réunit toutes les actions d’accompagnement vers un usage maîtrisé des outils ( ordinateur, tablette, smartphone).

 

L'éducation budgétaire appelée aussi "argent au quotidien qui traite des questions de budget, de maîtrise du compte bancaire et des moyens de paiement, de la prévention du surendettement et des arnaques bancaires.

L'insertion et l'emploi

 

L'Insertion sociale et professionnelle des jeunes est une préoccupation majeure : découverte des métiers, parrainage; toutes actions en lien avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) et les Missions Locales. Insertion des Mineurs Non Accompagnés. 

 

Les différentes actions qu’AGIRabcd propose touchent un très large public, âgé de 15 ans jusqu’à la retraite. Elles concernent l'insertion des jeunes sous la Protection Judiciaire de la Jeunesse, le mentorat (apprentis en CFA et jeunes décrocheurs de 16/18 ans), les différents accompagnements vers l’emploi, le Markethon et enfin l’aide à la création d’entreprises

 

 

La mobilité et déplacement

 

L'activité du réseau Mobilité s'inscrit dans une volonté d'insertion et de prévention des jeunes mais se poursuit également pour les retraités.

Apprentissage et compréhension du code de la route et accompagnement en conduite supervisée 

Sensibilisation des conducteurs seniors à l'évolution du code de la route, aux risques routiers.  Déploiement de CAR (Conduire l'Automobile du Retraité), qui permet à ceux possédant une voiture de recourir à un chauffeur de confiance.

 

 

 

La santé et le lien social

 

Le Réseau Santé France de AGIRabcd prend en charge les thématiques comme :

 

Accès aux soins pour tous impliquant les Mutuelles et les Complémentaires Santé

 

Prévention des accidents domestiques seniors, prévention des addictions (tabac, drogues)

 

Aide aux adultes handicapés

 

Maintien de l’autonomie des personnes âgées : Lutte contre l’isolement, les arnaques, création des ateliers mémoire.

 

Recherche de partenariats avec des organismes liés à la santé (CNAV, Mutuelles, Assurances ...)

 

 


 

 

nouvelles de international

 

Les axes de développement de l’international

 

  • Enseignement et coaching d’aide à la création d’entreprises, à distance.
  • Aide aux migrants pour le montage de projets à la demande d’une collectivité locale, - Participation aux réseaux régionaux multiacteurs (RRMA).
  • Offre structurée de projets clés en main : ex du Rwanda, de la RCA et du Bénin.

 

Réseaux RRMA
Réseaux Régionaux Multi-Acteurs pour pour la construction de solidarités environnementales, économiques, sociales ou culturelles.

Pour nous rejoindre

 

(Un clic sur images pour visualiser les clips)

 

 

 

 


paroles_DT

 

En marge de la rencontre annuelle, 3 délégués territoriaux expliquent leurs démarches et leurs spécificités 

 

Maryse VRIOTTE déléguée du Var

 

 

Alain Catayée délégué de l'Aude

 

 

Alain Courteaudon délégué de l'Oise

 

 

 

 

 

 

                                  Les actualités d'AGIRabcd

 

 

L'international - Le Bénin

 

Un échange réussis entre deux lycées agricoles : Des lycéens, béninois et français, réalisent un atelier de transformation agricole

 

N31-3_BENIN-ALERTE

Le groupe franco-béninois à son arrivée devant le Lycée agricole de Kpataba-Savalou. 

 

AGIRabcd Hérault a organisé en 2019, à Montpellier et en Cévennes, un séjour de deux semaines pour huit jeunes du lycée agro-pastoral de Kpataba au Centre-Sud du Bénin, scellant le partenariat avec le lycée agricole de Castelnau-le-Lez. 

En octobre 2021, six jeunes (cinq filles, un garçon) encadrés par deux enseignants ont quitté Montpellier pour trois semaines au Bénin.

 

Les travaux du chantier solidaire au sein du lycée de Kpataba ont été menés par 14 lycéens (six Français et huit Béninois) pendant deux semaines pour démarrer un atelier de transformation de la mangue en jus et de la tomate en purée.

Soutien aux personnes âgées

 

La délégation Anjou-Maine a débuté son action « Bien vivre à domicile ».

 

 

N31-8_Accompagnement personnes âgées

Nicole Gauthier et Pierre Spiesser avec 4 jeunes du service civique. 

 

Comment rompre l’isolement des personnes âgées ?

Par des visites à domicile, par l'écoute et l'échanges de parole, et des activités jeux. Ces différentes aides répondent à des souhaits exprimés par la personne aidée, en favorisant le lien intergénérationnel.

 

Pour réaliser ce projet 4 jeunes en services civique ont été recrutés, accompagnés de bénévoles motivés pour l’aide aux personnes âgées.

 

Un réseau d’une dizaine de chauffeurs bénévoles sont venus apporter leur aide afin de permettre à180 personnes de prendre leur rendez-vous médicaux et notamment leur vaccination contre le codid 19.


 

La dimension citoyenne d’AGIRabcd

 

 

 

costeDaniel Coste anime l'activité de l'insertion sociale et professionnelle des jeunes. Il évoque les nécessaires cohérences des démarches.

 

Pour vous, c’est quoi, la citoyenneté?

 

C’est l’appartenance et la participation responsable à une société, c’est l’importance du vivre ensemble, le jeu des droits et des devoirs de chacun dans une collectivité. Être citoyen, c’est être pleinement conscient qu’on a un rôle individuel et social à assurer et c’est être prêt à s’engager.

 

Pourquoi la citoyenneté a-t-elle une telle importance chez AGIRabcd?

 

C’est ce que j’ai découvert en arrivant à AGIRabcd il y a trois ans : un besoin de convergence entre toutes les actions qui visent les jeunes pas encore intégrés, à la dérive, « désinsérés ». Et les aider à reprendre contact, à refaire lien, passe aussi par les dimensions citoyennes de nos actions.

Voyez-vous une dimension sociale à cela?

 

Bien sûr. S’insérer, se réinsérer, c’est entrer dans des communautés qui ont leurs normes et où on peut s’affirmer, par une activité professionnelle notamment et par les relations qu’on y noue. Il y a un rapport fort entre le social et le professionnel, d’un sens comme de l’autre. A l’inverse, un individu en décrochage social et professionnel tend à décrocher aussi comme citoyen, se désengage et se replie; on l’a vu en période de crise. Dans le même temps, d’autres se seront « réveillés », mobilisés pour leurs concitoyens

 

AGIRabcd est-elle citoyenne?

 

Bien sûr encore : dans le Projet associatif, on lit que l’association « rassemble des citoyens bénévoles engagés pour accompagner prioritairement des publics fragiles… ». La citoyenneté, c’est d’abord l’intervenant bénévole qui la porte et la fait vivre par son engagement

 

Il nous faut définir avec les jeunes une sorte de contrat social, les considérer et les accueillir comme des personnes dignes d’écoute et d’échange. Créer en somme une micro-société d’égaux, même si les rôles sont différents, car c’est à ce niveau que cela se joue aussi. Il y a des valeurs qui, au quotidien, passent simplement et d’abord par la qualité de la relation avec l’autre. 

 


 

Briser la fracture numérique !

 

 

    Logo_aesio        logo                      

 

 

Des ateliers numériques pour apprendre aux personnes âgées à utiliser des smartphones ou des tablettes

 

C'est ce que se propose de réaliser AESIO MUTUELLE et AGIRabcd dans un partenariat réussi

 

 

Les ateliers numériques en vidéo

 

 

 


 

La dématérialisation, problème récurrent

 

Il a un peu de mal à marcher, Alcime, mais au volant de sa voiture, il est à l’aise. Il a 85 ans, mais une volonté intacte de « continuer à bouger ». Il a cependant un permis de conduire à renouveler périodiquement, après avis médical.

 

Autrefois, il allait à la préfecture et après deux heures d’attente, il pouvait repartir avec son permis validé.

 

 

fracture_numérique

 

 

Alors que le Gouvernement veut dématérialiser 100% des démarches administratives d’ici 2022, dans le cadre d’Action Publique 2022, l’INSEE souligne que 17% de la population (mais 67% des plus de 75 ans) est en situation d’illectronisme. Ce qui creuse encore les inégalités entre ceux qui maîtrisent cette technologie et ceux qui en sont exclus : la fracture numérique.

 

 Aujourd’hui la démarche se fait en ligne. Perplexité d’Alcime! Heureusement, sa femme a lu un article récemment dans Ouest-France : « Les bénévoles de La Plume vous aident dans vos démarches ».

 

La Plume, ultime recours ?

 

Ils sont arrivés dans le bureau que le CCAS de Vannes met à la disposition des bénévoles d’AGIRabcd; ils guettent, un peu anxieux, mes tâtonnements pour accéder au service de l’ANTS (Agence nationale des titres sécurisés), scanner et envoyer les documents nécessaires.

 

Enfin, 45 minutes plus tard (!), l’imprimante crache le précieux sésame qui annonce l’arrivée prochaine, par lettre recommandée, du nouveau permis.

 

Ils peinent à y croire, Alcime et Thérèse. Ils me remercient avec effusion : « C’est beau, le bénévolat! ». Mais ils sont aussi un brin amers : « On a tout fait pour s’adapter aux changements. On a même une adresse mail. Mais là, quand même, ça nous dépasse! »

 

Des solutions ?

 

Certes, la création de France services, réseau de 1 494 guichets, est censée permettre désormais à chaque citoyen d’accéder aux services publics du quotidien, dans un lieu unique à moins de 30 minutes de chez lui : c’est bien, mais sûrement pas accessible à tous ! Drôle de monde quand même où, pour « simplifier les démarches administratives », on laisse tant de gens sur le bord de la route

 

Maryvonne Soudy

 


Fondation de la deuxième chance

 

La Fondation de la deuxième chance, abondée par de grandes entreprises françaises, a pour vocation d’apporter un coup de pouce financier à des personnes en situation de précarité, ayant des projets pour rebondir après un accident de vie, privé ou professionnel.

 

Quels types de projet ?

 

Formation ou création d’entreprise : notre mission est de rencontrer les candidats régionaux et de rédiger ensuite un rapport d’instruction avec avis, qui sera validé ou non par le comité parisien.

 

Des exemples ? Et quels sont les montants alloués ?

 

Les derniers dossiers concernaient un Syrien désireux de s’installer en tant que traducteur-interprète et un Français voulant monter son entreprise de paysagiste. Pour ces deux dossiers, le coup de pouce d’une moyenne de 2 500 € leur a permis de s’équiper du matériel indispensable pour démarrer. Nous traitons ainsi une quinzaine de dossiers par an. 

Qu'apporte cette activité ?

 

De très belles rencontres, souvent des personnes « cabossées », avec une réelle motivation à rebondir, et ayant eu des parcours complexes pour arriver en France, en ce qui concerne les migrants.

 

L’écoute active est déjà la première aide apportée, et nous continuons à les suivre par le biais d’un parrainage durant un à deux ans.

 

Le mot de la fin à Bachar, autre Syrien dont nous avons financé la formation de data analyst : « Je suis très reconnaissant à la Fondation, car mon embauche suite à ce cursus a dépassé tous les scénarios les plus optimistes ! Et la rencontre m’a redonné confiance en moi. Merci, merci! »

 

Marc Butruille 

 

 
Dernière modification : 28/11/2021

Partenaires